Prendre la fuite - EP

by Maxime Auguste

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $6 CAD  or more

     

1.
2.
03:28
3.
4.
04:08
5.
6.
01:23

about

"Il a la langue fluide, la voix forte et remarquable. Sa plume est trempée dans une poésie authentique. Sa musique est également teintée de ses racines urbaines et acadiennes."
Alexandre Turcotte. BRBRTFO.com

"Maxime Auguste livre ici un sympathique mini-album de folk – qui baigne dans la chanson et dans le country par moments"
Valérie Thérien. Voir.ca

"Un artiste talentueux avec des bonnes idées, qu’il aura l’occasion de peaufiner et préciser (...) reste qu’à le laisser murir jusqu’à pleine capacité."
Olivier Dénommée, Critiquedesalon.wordpress.com

"Maxime Auguste propose donc des chansons où les textes sont mis de l’avant, et nous racontent des petites histoires, avec une certaine poésie et une touche personnelle, mais surtout un regard d’observateur." Marc-André Mongrain. Sors-tu.ca

"Sympathique Pop un brin anecdotique mais suffisamment intelligente pour s’éloigner des clichés (...) Naissance musicale réussie laissant croire à une belle évolution à venir."
Frédéric Bussière, Poste d'écoute. fredericbussieres.wordpress.com

credits

released January 14, 2015

Maxime Auguste: voix, guitares, basse, ukulele
David Méliès: guitares, percussions, programmation
Hélène Marchand Lavoix: voix
Guillaume Martineau: piano
Mathieu Lalande: batterie
Francis G. Veillette: lapsteel

Réalisation: David Méliès et Maxime Houde
Paroles et musique: Maxime Houde
Arrangements: Maxime Houde et David Méliès
Prise de son et mixage: David Méliès
Matriçage: Jean-Philippe Villemure
Enregistré au 5737 studio

Design graphique: Morse-Design.com
Photo: Hélène Marchand-Lavoie

tags

license

all rights reserved

about

Maxime Auguste Montreal, Québec

Auteur-compositeur-interprète montréalais, descendant des Iles-de-la-Madeleine; Maxime Auguste s'inspire des ruelles de la métropole et des grands espaces. Au cours des dernières années, il s'est illustré sur la scène québécoise, notamment comme finaliste au Cabaret du Festif de Baie-Saint-Paul et en remportant le prix Étoile Stingray au Festival Western de Saint-Tite. ... more

contact / help

Contact Maxime Auguste

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Sommeil boréal
À cent mille lieux du béton et du fer
Je me suis armé jusqu’aux dents
Inutile de braquer la caissière
Ici la gloire ne se compte pas comptant
Je me sens de plus en plus étranger
Mais j’agis en propriétaire
Des ressources prêtes à emporter
Comme le disent entre eux les milliardaires, les actionnaires

L’air embaume mes poumons
D’une odeur de toundra
Comme un plaisir qui s’installe
La mousse épouse mon corps
Comme un lit juste pour moi
Pour que j’y rêve d’un sommeil boréal

À l’heure au loin où s’éteignent les lampadaires
Où les serveuses rentrent du boulot
Patient, j’attends que les premiers rayons de lumière
Me servent le cervidé sur un plateau
Quand la bête sortira-t-elle de sa cache?
Doigt sur la gâchette, viseur sur l’horizon
Quel sera le son du vol des bernaches
Dans le bruit d’un coup de canon?
Mais, quelle question.

Refrain

C’est lui, je le reconnais
Même si je ne l’ai jamais vu en vrai
Ça m’a pris tout mon p’tit change
Pour me faire à l’idée, pour plier ma phalange
À demi appuyé sur la détente
Il devine le regard d’une présence arrogante
Je croyais tomber pile, mais nous sommes tombés face
Et il me prend en chasse

Je cours, je cours, je cours vers je ne sais où
L’orignal au derrière et les jambes à mon coup
À travers le lichen, comme dans la jungle urbaine
En fuite de Montréal, parasite animal

Rien ne sert de courir et il le sait
Il me laisse déguerpir et je m’effondre enfin
Le permafrost rafraîchit mes idées
Étrange de me sentir autant au milieu du loin,
La terre entre les mains, de ne penser à rien

Refrain
Track Name: Dallas Texas
Au pays du Far West, des cowboys et des indiens
Où presque rien ne bouge, j’ai le volant entre les mains
Je roule vers l’horizon où s’étire une route monochrome
J’y trace ma solitude dans une épopée monotone
Je ne résiste, je n’y résiste, je m’abandonne

Dallas Texas drive thru
Une bonne journée pour voyager
Dallas Texas drive thru
Un bon café, sans s’arrêter
Dallas Texas drive thru

De ces plaines montagneuses, ce panorama de désert
Émergent des lazytowns où nul ne met le pied à terre
Bien longtemps après les Apaches, que l’on se soit ruée vers l’or
La vérité des hommes de l’Ouest résonne toujours dans ce décor
Un homme à pied est un homme mort

Refrain

Que les chamans du highway se préparent pour le grand serment
Qu’on sorte la coiffe du grand chef et son collier en crocs de serpent
Qu’on prépare le goudron et les plumes pour tous ceux qui pensent autrement
Pour un cowboy en déplacement, rien ne vaut le service au volant

Vers le soleil couchant où j’entretiens ma solitude
J’ai l’impression un instant de mieux connaître nos voisins du Sud
Alors que mon café refroidi, tout le contraire de mon moteur
Je comprends qu’être un cowboys, c’est être de ceux qui regardent
Toujours vers l’Ouest, toujours ailleurs, mais jamais dans l’rétroviseur
Track Name: Motel Montréal
T’as oublié mon nom
Comme s’oublie la passion
Pour un soir hivernal
Au Motel Montréal

La déco rococo
Un trop versant lit d’eau
Une couverture en velours
Qui sent tout sauf l’amour

J’ai baisé paresseux
Jamais fermé les yeux
T’as gouté mon odeur
Sans y mettre du cœur

La déco rococo
Un trop versant lit d’eau
Une couverture en velours
Qui sent tout sauf l’amour

Dos à dos le cœur fuit
Le néant de nos corps
Face à face endurci
Un concert sans accord

J’ai quitté en silence
T’as feint l’indifférence
J’ai repris mon manteau
T’as pris mon numéro

Mais t’as oublié mon nom
Comme s’oublie la passion
Pour un soir hivernal
Au Motel Montréal
Track Name: YUL 24h
YUL 24 heures
Dans l’aérogare
Pris à l’intérieur
Du couloir des départs

Le ciel qui crache sa neige au coton
A cloué au sol tous les avions
Montréal-Trudeau en revient pas
La télé va en parler pendant des mois
Dire que t’as manqué ça
Dire qu’on a manqué ça

YUL 24 heures
Dans l’aérogare
Pris de l’intérieur
Dans un silence radar

Jet lag mon cœur à l’envers
J’aimerais mieux être encore en l’air
Ça sent le monde d’un peu trop près
Si au moins le Wifi marchait
Je m’évaderais
Je te retrouverais

YUL 24 heures
Dans l’aérogare
Prisonnier de l’intérieur
Pour une fois
J’étais pas en retard,
Pour te dire au revoir
Track Name: L'hiver est mort
Les flaques d’eau froide
De neige et de nous
Où danse la parade
Des bottes de caoutchouc
Sont les proies d’un soleil
Aux timides rayons
Amorçant mon réveil
En caressant mon front

L’hiver est mort
Et je m’en fou
Il fait dehors
Un printemps à mon goût

Otage de saison
Totalement refroidi
Mitoyen du frisson
Et de ses mélodies
Je n’ai la nostalgie
Des portes calfeutrées
Des journées raccourcies
Passées à hiberner

Refrain

À respirer l’avril
De matins lumineux
Bonheur aux pieds d’argile
Malgré tout contagieux
Je me sens libre enfin
De ne presser le pas
Au hasard des chemins
Où il m’attendait autrefois

Refrain
Track Name: Resto vide
On est allé au bord de la rivière
À attendre que le courant passe.
Les deux sous un ciel étincelant
À attendre que survienne l'étincelle
Les yeux virés vers le firmament
Pour un moment qui serait éternelle.

T'es comme un resto vide,
Tu m'attires pas pantoute.